Mon chien se roule dans les mauvaises odeurs

Mon chien se roule dans les mauvaises odeurs


chien_roule_herbe_2
Votre chien aime se rouler dans ce qui sent « mauvais » (excréments d’autres animaux) ou ce qui est « sale » (carcasse d’animaux morts ou aliments pourris ou lieux où ont dormis d’autres animaux)?

Et en plus il vient vous faire un câlin juste après s’être roulé dedans ?

Ce que ça veut dire

  • C’est un comportement naturel et instinctif de camouflage. Ils se recouvrent de l’odeur d’autres animaux pour ne pas se faire repérer s’ils doivent chasser ou être chassés.
  • S’il vient vers vous avec une expression de bonheur, c’est parce qu’il est fier de sa trouvaille et qu’il vient vous avertir de la présence d’une proie dans les parages. Il vous transmet le message suivant : « j’ai trouvé des crottes, des urines, des poils, des restes pourris d’animaux morts !! Ca veut dire qu’il y a de grandes chances pour qu’il y ait un animal dans les parages ou que l’on soit sur sa piste ! T’es fier(e) de moi hein ? ».
  • S’il court dans le jardin pour se rouler dans l’herbe juste après le bon bain que vous lui avez donné c’est parce qu’il n’aime pas sentir l’odeur du shampoing ou du parfum qui vous paraît si agréable. Agréable pour l’humain mais pas forcément pour les chiens ! Les odeurs que nous apprécions sont souvent très désagréables pour les chiens.
    De plus, en le lavant, vous lui avez aussi enlevé son odeur naturelle et l’odeur d’appartenance à sa meute (transmis par les caresses et le contact aux objets et autres animaux de la maison) et ça c’est impensable bien sûr alors il court se frotter par terre (tapis, canapé, jardin et même contre vous et vos habits).

Que faire ?

  • Ne le lavez pas avec des shampoings qui ont du parfum dedans et ne lui mettez pas de parfum. Les chiens n’aiment pas le parfum, l’odeur est insupportable pour eux. Si vous utilisez des lingettes nettoyantes, utilisez celles qui n’ont pas d’odeur.
    Ainsi votre chien sera propre sans que ça le dérange et donc il le restera « peut-être ».
  • Dès que possible, apprenez-lui à ne pas s’approcher des excréments en utilisant une « interdiction-récompense ». Il s’approche de l’excrément : dites-lui « non ou stop » avant qu’il atteigne l’excrément en le tirant vers l’arrière pour l’en éloigner puis récompensez-le. S’il y retourne, recommencez autant de fois qu’il y retourne jusqu’à ce qu’il s’arrête.
    Si vous arrivez à anticiper son action (c’est à dire à l’arrêter juste avant qu’il ne se roule dedans, l’inciter à s’en éloigner puis le récompenser s’il obéit), l’apprentissage n’en sera que meilleur !

Christina Gauthier

Educateur canin Christina Gauthier

La communication animale intuitive

communication-animale-02

Communiquer avec les animaux, qu’est-ce que c’est ?

Au-delà des signaux vocaux ou corporels que le chien et l’humain utilisent pour communiquer, il existe une autre façon de faire : communiquer par l’échange énergétique.

L’énergie est tout autour de nous, dans chaque particule de notre monde et à chaque fois que deux êtres vivants entre en contact, un échange d’énergie se produit. L’échange d’énergie c’est de l’information et l’information transmet un message (émotions, images, ressentis physiques, sons, etc.). C’est le même système que les ondes radios. Les ondes sont partout, il suffit de se brancher sur la chaîne que l’on veut écouter. C’est ça la communication animale !

Elle est aussi appelée communication intuitive parce que ceux qui communiquent avec les animaux sont à l’écoute de leur intuition, en conscience.

Quand faire appel à la communication animale ou à des soins énergétiques pour animaux ?

Quand vous le souhaitez, que vous le ressentez ou vous savez que votre animal le souhaite. « Donnez-lui la parole (…) Soyez à son écoute comme il est à la vôtre » (texte tiré du site www.aux-petits-soins-de-gaïa.fr)

  • Pour s’assurer qu’il se sent bien ou qu’il est heureux.
  • Pour lui poser des questions sur son confort quotidien ou sur ce qu’il désir.
  • Pour savoir s’il a quelque chose à vous dire.
  • Pour mieux  le connaître.
  • Pour soulager des douleurs ou la maladie.
  • Pour connaître une des sources d’un trouble du comportement.
  • Pour savoir ce qu’il ressent émotionnellement.
  • Pour l’accompagner et être accompagné lors d’un deuil ou la perte d’un animal.

A qui faire appel ?

Pour vous aider à choisir, je vous ai préparé une liste de personnes que j’ai moi-même consulté et que je recommande chaudement ou bien qui m’ont été recommandées par des clients.

A savoir : la communication animale tout comme les soins énergétiques se font très bien à distance. C’est ce que j’ai fait et les résultats étaient clairement visibles et probants. Les personnes en France que je vous présente font des rendez-vous par skype ou téléphone. Les personnes en Belgique aussi.
La communication animale ne remplace pas un suivi vétérinaire.

J’ai fait appel à Patrick Fayette pour mon chat qui hurlait non-stop en voiture lors de nos voyages, longs ou courts. Après la séance, j’ai pu constater rapidement une nette  amélioration. Maintenant il miaule et se calme assez vite ce qui est un véritable progrès. Grâce à Patrick, ce même chat a accepté de prendre un médicament aux plantes pendant 2 semaines et de son plein gré, sans le forcer ! Je ne sais pas si tous les chats sont comme le mien mais lui administrer un médicament est « im-po-ssible » en tant normal (griffure, médoc recraché, hurlement), c’est l’horreur. Et il le repère tout de suite quand je le camoufle dans sa nourriture et ne mange rien du coup. Donc c’est une belle victoire qu’il ait accepté de le faire et grâce à cela, son problème de peau s’est amélioré (sorte d’éczema).
Je l’avais aussi contacté pour comprendre pourquoi l’un de mes 2 chats devenait particulièrement batailleur avec l’autre (le mordait et le griffait parfois à sang ou l’empêchait d’accéder à tous les endroits douillets pour dormir). Les « batailles » se passaient à certaines périodes uniquement alors que le reste du temps tout allait bien.
Il a aussi transmis des messages à mes chats et j’ai pu poser des questions quant à leurs préférences et leurs envies.
A travers ces problématiques Patrick Fayette m’a reconnectée à la profondeur et l’importance du lien qui nous uni mes chats et moi. Il m’a aussi éclairé quant à leur mission respective en tant qu’animaux.

Enigmes résolues et guérison grâce à Patrick, merci de tout coeur !

Pour aller plus loin dans la compréhension de ces hurlements en voiture j’ai fait appel à Armande Ayache-Amblard qui a réalisé une lecture « akashique » pour mon chat (= consulter les dossiers universels pour voir si une vie passée a une influence dans la vie présente). Cette lecture est toujours accompagnée de la guérison des mémoires « bloquantes » et d’informations utiles à notre évolution du moment. Les mémoires des vies passées et futures sont en réalités bien « présentes » puisqu’en théorie le temps n’est pas linéaire mais vertical. Toutes nos vies se déroulent à l’instant présent, elles ont donc une influence non-négligeable dans cette vie actuelle que nous vivons en conscience.
L’ « akasha » est comparable à une bibliothèque sauf que cette bibliothèque est « universelle ». Toutes les mémoires passées, présentes et futures sont accessibles dans les fréquences vibratoires énergétiques.
Cette lecture avec Armande a été faite parallèlement à la communication animale avec Patrick Fayette et les 2 approches ont apporté des informations qui se complètent parfaitement et une belle transformation de mon chat. Les lectures agissent aussi comme un soin dans le sens ou elles mettent en lumière une information qui peut ensuite être intégrée par l’animal (et son humain) et lui (leur) permettre d’évoluer.
Grâce à Armande j’ai pu me relier encore davantage à l’échange et la relation humain-animal.
Les lectures peuvent être effectuées autant pour un animal que pour un humain.
Une découverte passionnante et des résultats vraiment efficaces, merci infiniment Armande.

Bérengère Musard est magnétiseur  (et plus encore) et a guérit mon chat asthmatique et l’autre chat qui avait des douleurs chroniques aux oreilles. Un vrai miracle. Ils ont aujourd’hui 11 ans et cela faisait depuis presque le début qu’ils avaient chacun déclaré de l’asthme pour l’un et les douleurs aux oreilles pour l’autre. J’ai consulté les vétérinaires : l’un a été traité pour des otites chroniques et l’autre avec de la cortisone. Mais je voyais bien que leur état ne s’améliorait pas du tout, voir même s’aggravait et cela m’inquiétait. Je me suis tournée vers l’acupuncture avec le Docteur Gérard Lippert à Bruxelles et une nette amélioration s’est produite. Nous avons pu arrêter la cortisone et le traitement pour otite.
Puis un jour j’ai fait la connaissance de Bérengère, qui a traité l’asthme et les oreilles. Depuis, presque plus aucun problème. Avec l’acupuncture un traitement mensuel était encore nécessaire (avec la cortisone, c’était quasi toutes les semaines), maintenant 1 ou 2 fois par an grâce au magnétisme, lorsqu’une période de stress redéclenche l’asthme ou les douleurs. Bérengère m’a aussi permis de conscientiser l’importance du lien qui existe entre un animal et un humain.
Merci chaleureusement Bérengère.

Anne Tureau m’a formé à l’écoute animale et m’a permis d’explorer un peu plus le lien spécial que j’ai avec les animaux. Un de mes chats me réveillait tous les matins vers 5-6 h du matin, 365 jours sur 365. C’était mignon au départ mais c’est vite devenu un cauchemar. Je ne voulais pas fermer la porte de ma chambre parce que je souhaitais résoudre ce problème en traitant la cause et non le symptôme. J’ai donc fait appel à Anne pour une séance et au bout de quelques mois, le temps que l’intégration se fasse chez mon chat et moi-même, mon chat ne m’a plus réveillé.
Anne est intervenue de multiples fois pour me transmettre les messages de mes chats et grâce à cela nous avons pu tous les trois commencer à mieux se connaître.
Merci de tout coeur Anne.

Et pour finir voici les noms de trois personnes en Belgique que je n’ai pas personnellement  testé mais qui m’ont été recommandées par des clients.

A bon entendeur 😉 !

Christina Gauthier

Le chien et son panier

 chien_panier

  1. Le panier, son lieu de repos bien à lui : Ne pas déranger !

Le panier a bien des fonctions et avant toutes les autres, celle d’être un endroit privilégié pour le chien. C’est le seul et unique endroit qui lui appartient, rien qu’à lui. Là où il peut trouver un moment de paix totale et où il sait que personne ne viendra le déranger. Enfin presque…
Entre chiens le lieu de repos est bien respecté. Ceci signifie qu’un chien n’ira pas en réveiller un autre à moins que celui-ci ne l’y ait invité.

  • Les signes d’invitation se reconnaissent facilement : approchez vous un peu du panier puis attendez qu’il vous regarde en retour avec intérêt ou qu’il vous montre son ventre ou qu’il remue la queue ou qu’il ouvre la gueule et vous sourit avec sa langue pendante ou qu’il effectue un mouvement vers vous.
    En revanche, s’il vous regarde et laisse sa tête enfouie entre ses pattes ou repose sa tête sur le bord du panier ou détourne la tête ou referme les yeux ou vous tourne carrément le dos, le message est clair : il souhaite ne pas être dérangé.

Beaucoup de personnes ne remarquent pas ces signes et trop souvent beaucoup d’enfants les ignorent totalement. Le résultat, particulièrement vis à vis des enfants pourrait être que le chien grogne ou morde car il a été dérangé.
Et ceci pourrait arriver même avec les chiens les plus doux et les plus gentils.

Les signes de prévention sont souvent présents mais les personnes ne les voient pas parce qu’ils sont effectués rapidement par le chien ou bien parce qu’ils ne les connaissent pas.

  • La solution : lorsque votre chien dort dans son panier, l’appeler vers vous et attendre qu’il vienne pour lui faire un câlin ou s’assurer qu’il est d’accord pour un câlin dans son panier (voir les signes d’invitation décris ci-dessus). Et enfin, apprendre aux enfants à ne pas déranger le chien dans son panier et à reconnaître les signes qui signifient que le chien ne veut pas être dérangé.

2. Le panier n’est pas une punition !

J’ai souvent pu constater que le panier est utilisé comme un lieu d’éloignement et de punition dans beaucoup de famille.
Exemple 1 : les invités arrivent et le chien à tendance à sauter ou bien à courir autour de tout le monde et à ce moment son humain lui dit « au panier » sur un ton assez dur.
Exemple 2 : Le chien est excité, il veut probablement quelque chose et il commence à insister auprès du maître avec des gémissements et aller-retour ou autres et son humain lui dit « au panier » pour avoir la paix.
Exemple 3 : le chien a fait une bêtise et il est directement envoyé « au panier ».

Dans les 3 cas, l’attitude du chien est dérangeante et il convient de l’aider à changer ce comportement mais dire « au panier » n’est en aucun cas une solution.

  • Premièrement, le chien associe le panier à quelque chose de négatif. En réaction à cela, il pourrait commencer à le détruire par frustration ou à ne plus jamais vouloir aller se coucher dedans et préférer le canapé.
  • Deuxièmement, le comportement indésirable du chien n’a pas été réellement traité et le chien continuera à faire ce pourquoi on l’envoie au panier à chaque fois car le panier ne lui explique pas que ce qu’il fait est considéré comme dérangeant.
  • La solution : ne punissez plus votre chien dans son panier.

3. Un panier bien adapté

Plusieurs types de  paniers existent et nous souhaitons tous le confort maximal pour nos tendres loulous.

  • Pour les jeunes chiots : mieux vaut un panier rond car ils ont tendances à dormir en boule. Eviter d’acheter un panier en osier au départ car certains chiots détruisent leur panier pendant quelques mois. L’osier risquerait de se loger dans les gencives ou de se coincer dans la gorge ce qui les blesserait.
  • Pour les chiens adultes : en grandissant votre chien préférera peut-être dormir étalé de tout son long, dans ce cas, achetez-lui un coussin sans rebord assez grand pour qu’il puisse s’étendre dessus. Pour les grands qui dorment toujours en boule, un panier rond leur conviendra mieux.

Les paniers en plastiques ne permettent pas une aération optimale et les rebords ne sont pas très confortables pour que le chien y pose sa tête. Par contre, ils sont facilement lavables et moins « destructibles ».

Quelque soit le panier que vous choisirez en fonction de son âge, sa taille et son comportement, un panier est indispensable. C’est son lieu de repos et de refuge bien à lui.

  4. Un ou plusieurs paniers ?

Vous pouvez avoir plusieurs paniers chez vous. Un dans le salon et un près de la porte de votre chambre pour la nuit. Il n’y a aucune contre indication à cela, au contraire.

  5. Un panier et ses jouets à côté

J’ai également pu constater que beaucoup mettent les jouets du chien dans son panier avec un plaid en plus du panier moelleux. Résultat, le panier est surchargé et il n’y a plus de place pour le chien.

Même si votre chien aime prendre un jouet ou un os avec lui dans son panier, il n’aime pas forcément que tout ses jouets y soient. Ranger ses jouets dans une boîte à cet effet lui laisse de la place dans son panier et lui permet d’aller se servir d’un jouet s’il souhaite l’emmener avec lui dans son panier.

  6. Un panier dehors ?

Peu de chiens sont fait pour vivre dehors en hiver, même s’ils sont laissés dehors uniquement en journée. Dans un jardin, ils ne se dépensent pas et donc ne se réchauffent pas. En promenade, l’activité réchauffe le corps, ce qui permet une résistance au froid.
De plus, le fait d’être dehors tout seul l’exclu du groupe social que vous formez avec lui. Un chien est un être qui vit en société avec ses congénères, il a besoin de contact social avec sa famille. C’est un besoin fondamental pour lui.

Adopter un chien de refuge

adopter_un_chien

Lorsqu’un chien est abandonné, il vit un traumatisme important. Du jour au lendemain, il est séparé de sa famille et de son environnement. Cela provoque une perte significative de ses repères et par conséquent un chamboulement de son état émotionnel (stress, anxiété et/ou un certain mal-être, etc.).
De plus, les conditions dans un refuge sont difficiles malgré les efforts déployés par le personnel du refuge pour rendre leur séjour le plus agréable possible.
Voici donc un conseil et une information pour accueillir et comprendre un peu mieux le futur arrivant dans votre maison!

Le manque de dépense physique et l’excès d’énergie

Les chiens sont en cage et malgré l’aide des bénévoles et du personnel, ils ne sont pas suffisamment promenés.
Chaque chien a besoin de se dépenser quotidiennement et s’il n’est pas promené ou pas suffisamment, il accumule de l’énergie jour après jour. Puisqu’elle n’est pas évacuée, il commence à développer certains troubles du comportement.

  • Mon conseil dépenser votre chien tout de suite après l’avoir adopté.

Attention car l’excès d’énergie ne se voit pas toujours ! Alors même si vous avez l’impression qu’il n’en a pas besoin ou qu’il a l’air calme, dépensez-le un maximum. Et de préférence plus que nécessaire, pendant au moins 1 semaine et idéalement 10 jours, afin qu’il puisse retrouver un état physique et mental serein. Totalement débarrassé du stress de l’excès d’énergie. Par la suite vous pourrez adopter et maintenir un rythme de promenade moins intensif en fonction de sa race.

Par « dépenser votre chien », je recommande de le lâcher pour qu’il puisse courir, de faire du jogging avec lui ou bien du vélo, de le faire nager, etc. Le fait de le faire marcher en laisse ne lui permet pas d’évacuer l’énergie. Assurez-vous avant, auprès de votre vétérinaire, qu’il n’a aucun problème cardiaque et/ou respiratoire.

La communication entre chiens est perturbée

Encore une fois, les chiens sont en cage et ne peuvent pas communiquer entre eux « normalement ». Ils ne peuvent pas se renifler, jouer, se toucher et s’approcher les uns des autres. La plupart du temps ils aboient pour s’exprimer ou attirer l’attention, et ces aboiements sont renforcés par l’effet de groupe. Toute cette atmosphère entraîne une forme de reconditionnement du mode de communication des chiens en refuge.

En ressortant du refuge certains chiens auront donc oublié de quelle manière communiquer avec leurs congénères et ils se mettront à aboyer dès qu’ils verront un autre chien tout en tirant très fort sur leur laisse pour s’en approcher.
Bien que cette attitude puisse paraître similaire à celle d’un chien agressif, la cause en est totalement différente. Ici le chien n’a qu’un seul désir, être en contact avec ses congénères (contact qu’il a perdu pendant plusieurs mois en refuge). Par contre, il ne sait plus très bien comment faire et il adopte un comportement inapproprié.

Si vous avez un de ces chiens, le mieux est de faire appel à un comportementaliste canin.

  • Mon conseil : mettez-lui une muselière pour ses promenades dans le but de pouvoir croiser d’autres chiens sans que les maîtres aient peur. La muselière sera provisoire, le temps que vous ayez contacté un professionnel qui pourra vous aider.

Christina Gauthier

Education canine versus comportement canin

Education versus Comportement

Il existe 2 types d’éducations à ne pas confondre car elles n’ont pas la même action :

Education canine de base

Elle consiste à apprendre au chien différents ordres que vous souhaitez qu’il exécute. Ces ordres sont : « assis » et « couché » pour les plus simples. L’apprentissage de la marche en laisse ou sans laisse, le rappel et l’apprentissage de la propreté pour les plus nécessaires. Et dans un registre plus amusant : aller chercher le courrier ou vos pantoufles, allumer la lumière, donner la patte et ouvrir la porte, etc.
Le chien aime apprendre. Pour lui, c’est un moyen d’être en compagnie de son maître, de se dépenser intellectuellement et d’être stimulé !

Mais ATTENTION, car apprendre un ordre à un chien n’a aucune influence sur le comportement du chien. L’éducation de base et le dressage canin ne changeront rien à l’agressivité d’un chien ou encore au fait qu’il fugue ou qu’il court anormalement après sa queue ou son ombre. Le fait qu’il sache s’asseoir ou marcher au pied ne résoudra jamais ces problèmes de comportements. Seule un(e) comportementaliste canin peut intervenir dans ces conditions.

Education canine comportementale

Elle consiste à développer et orienter le « bon » comportement du chien par le biais d’une communication verbale, physique et intentionnelle adéquate du maître. Ceci a une influence directe sur le caractère, les émotions et l’attitude du chien.
Dans ce cas, il s’agit d’éduquer le chien par des méthodes subtiles élaborées à partir de l’observation du mode de vie des chiens dans leur milieu naturel.
Le comportementaliste canin va donc proposer au maître des méthodes à appliquer au quotidien qui seront instinctivement comprises par le chien parce qu’elles sont issues des règles de vie que les chiens utilisent entre eux. Ces méthodes éducatives (qui ne sont pas des ordres ou du dressage) vont (ré)orienter son comportement vers la « bonne attitude canine » à avoir et vont surtout lui permettre d’être un chien équilibré.
C’est à ce niveau là que le comportementaliste canin intervient afin de recréer une harmonie entre le maître et son chien. Il réapprend aux deux à se comprendre et à se respecter. Il permet à l’humain et au chien de se reconnecter à la véritable nature de chacun.

 

Nous pourrions comparer cela à la relation parent-enfant, le parent apprend à son enfant à rester calme en situation de crise, à gérer ses colères, à ne pas être agressif ou trop insistant, etc. Ce ne sont pas des ordres que le parent donne ce sont des exemples d’attitude. L’enfant va se créer en observant ses parents. Cependant les parents ne vont pas imposer aux enfants de faire les courses, de gérer leur finance ou d’aller au travail à leur place, etc. Et de son côté l’enfant ne va pas forcer les parents à être comme lui. L’enfant et les parents vont ainsi trouver un terrain d’entente où les besoins de chacun seront respectés, ce sera une relation harmonieuse.

L’homme n’est pas un chien et le chien n’est pas un homme, c’est pourquoi apprendre et savoir interpréter le comportement du chien au lieu de lui imposer l’attitude humaine est un gage de respect envers lui, envers soi-même et envers l’harmonie et le bien-être des 2 !